Dernière escale de la mission, Port Safaga, en Egypte, au bord de la Mer Rouge.

C'est un petit port niché au pied de hautes montagne désertiques. La ville elle-même est presque un désert. Vu de la mer, le plus frappant est le rouge qui inonde le paysage. C'est un paysage tricolore qui s'est offert à nous ce matin-là : le rouge des montagnes s'élevant au-dessus de la mer bleue, le tout surplombé par un ciel limpide. Quelques tâches blanches éparpillées nous rappelaient la présence de quelques habitants.
En se rapprochant, un autre constat s'est imposé : pas la moindre trace de végétation. Il n'y a aucune zone de transition entre la mer et le désert. L'Egypte, réputée pour son Nil luxuriant, nous accueille par l'entrée des artistes, nous rappelle son côté sauvage. En amateur d'histoire que je suis, je voyais cette escale en Egypte comme un Graal, un séjour inespéré pour toucher du doigt ce qui a si longtemps nourri mon seul esprit. Mais il me faudra auparavant franchir le désert.

Bien sûr, les agences de voyage ne se sont pas trompées, et, bien calées dans les pas de l'attaché d'ambassade, se sont empressées de nous proposer des excursions à Louxor.
Moyennant près de quatre heures de bus dans le désert, en longs convois escortés par la police, nous avons donc atteint la vallée du Nil. Au programme : Vallée des Rois, des Reines, temple d'Hapsetshout (ou Hatchepsout je sais plus), colosses de Memnon, balade sur le Nil, visite et son et lumière à Karnak, visite du temple de Louxor, le tout sous une chaleur torride mais récompensé par une nuit au Sheraton de Louxor, agrémentée d'un coucher de soleil sur le Nil, vue depuis la piscine en terrasse de l'hôtel... 2 jours de rêve, une grande leçon d'histoire dans un livre à ciel ouvert, un bonheur total.

Vallée des Rois.

 

Le temple d'Hatshepsout.

Balade sur le Nil ...

L'entrée du temple de Karnak

De bien étranges bas-reliefs ....

C'est donc le coeur lourd que je suis rentré à bord. Tout comme ceux qui, au cours de cette dernière escale ont, comme moi, visité Louxor ou sont allé plonger (en mer ou dans l'ivresse, voire les deux) à Hurgada, grande station balnéaire située à 60km au nord de Safaga.
Nous sommes mi septembre, il est temps de reprendre la mer et de rentrer à Toulon...