Après ce genre d'exercice, il y a toujours un débriefing entre tous les participants. L'occasion pour les commandants et chefs de services de s'autoriser une petite sauterie entre bonnes gens, et pour nous de faire une bonne escale.
Pour nous ce sera Augusta (pour la bonne escale, on repassera...). Le plus gros de la flotte fera cependant escale à Catane, plus au nord.

L'arrivée sur Augusta, ville sicilienne posée sur une presqu'île rocheuse, et théâtre, il y a bien longtemps, d'une bataille navalle entre français et hollandais. Et c'est nous qu'on a gagné !!!!!!!! Ouuaaaiiiiss !!!!!!!
(une victoire navale française, c'est assez rare pour être signalé).
Autrement, c'est un peu Augusta morne plaine... Un pauvre bar, pas de resto, ville morte à partir de 17h. Seuls errent quelques groupes de jeunes, autour de leurs scooters. L'animation, il faut aller la chercher à Catane.
En arrière-plan, l'Etna, sans les nuages cette fois.

Près de nous, deux sous-marins turcs et un espagnol. le sous-marin allemand vu dans l'article précédent n'est pas là.

L'arsenal italien. Soyons chauvins : la plus grosse frégate, c'est la nôtre. Et le drapeau italien qui semble flotter à sa poupe n'est pas à nous, c'est juste un effet de perspective...