L'escale de Dubaï n'était pas prévue au programme initial. Mais la réparation rapide faite à Marseille n'a pas résisté à un filet de pêche accroché dans notre tentative pour rattraper un navire suspect, et il faut donc la reprendre. Or les bassins de réparation dans la région sont à Dubaï. Nous ferons donc quatre jours de plus au bassin. Comme Abu Dhabi et Manama, Dubaï est une ville du Golfe : richesse pétrolière, grands immeubles etc... Mais elle se démarque de ses consoeurs par une démesure plus grande encore : îles artificielles, Burj Al-arab, piste de ski artificielle... Les médias vous relatent presque chaque jour cet aspect sur lequel je ne vais pas m'étendre.
Entre services, courrier (je suis vaguemestre à bord) et demi-journée travaillée, je n'ai pas vraiment profité de la ville en elle-même. La faute (bien que je ne le regrette pas) à une après-midi passée dans le désert, suivie d'une soirée en plein air.

Au bassin à Dubaï. Une frégate dans un emplacement prévu pour des super-pétroliers. Ca ne se voit peut-être pas, mais la façade rouge et noire sur la droite, ce n'est pas un mur, c'est un super tanker. Je vous laisse faire la comparaison...

Welcome in Dubaï

L'alcool étant interdit par l'Islam, le Golfe est au jus de fruits ce que l'Italie est aux glaces.

Dans le désert de Dubaï (une dizaine de kilomètres de la ville...)

Non, vous ne rêvez pas, je suis bien en train de faire du snow-board sur une dune de sable. Mais que les amateurs de sensations fortes ne se fassent pas d'illusion, le sable ça glisse pas. Je n'avais jamais fait de snow-board avant (ça se voit?), mais c'est un bon délire. Sauf qu'il faut remonter à pied, qu'il fait chaud et qu'on s'enfonce dans le sable...

Le soir, petit barbecue dans une espèce de chamellerie reproduite pour les touristes. Alors pour fêter ça, un petit tatouage au henné .... Mais le temps que la pâte pénêtre la peau, ça brûle !!!!

Rien de tel qu'une petite danse pour digérer... Et n'allez pas me parler d'ivresse, les boissons non alcoolisées étaient gratuites, les bières payantes (influence islamique). Pour une fois donc, les marins ont passé une soirée sans alcool. La fête en devient plus folle il paraît...